Google a admis devant le parlement Indien qu’il espionne ses utilisateurs grâce à son Assistant vocal. C’est désormais officiel.

On aurait certainement dû s’en douter. Lorsqu’on a un téléphone, un haut-parleur intelligent ou un écran intelligent qui savent où on se trouve, qui comprend ce qu’on veut commander à manger et toutes sortes d’autres choses à notre sujet, il faut s’attendre à des dérives.

La commission parlementaire indienne sur les technologies de l’information a posé la question à Google. Elle voulait savoir écoutait les conversations de ses utilisateurs. La réponse de Google laisse très peu de place au doute.

Lors de cette réunion, le géant technologique Américain a admis qu’il écoute certaines choses de ses utilisateurs, mais pas les plus sensibles.

Sur cette réponse de Google, les membres de la commission parlementaire ont été surpris et la commission a demandé comment Google décide lequel des contenus de ses utilisateurs est sensible et lequel ne l’est pas ? Mais Google n’a pas eu de réponse concrète à cette question, après quoi la commission parlementaire a demandé au ministère de l’informatique d’être présent à la prochaine réunion à ce sujet et a exprimé son inquiétude sur toute cette affaire.

Quand on sait le grand nombre de services numériques offerts par Google, on ne peut que s’inquiéter des écarts de confidentialité de cette entreprise. Personne ne voudrait que son compte Gmail soit surveillé, que ses documents sur Google Drive soient consultés. Nous ne voudrions pas que des gens soient au courant de toutes nos recherches en ligne, que nos trajets Google Maps soient connus de tous. Or Google ne semble plus pouvoir garantir ce niveau de sécurité.

Il existe donc de nombreux rapports de ce type, dans lesquels il est apparu que ce qui est dit sur l’assistant Google est entendu par Google. Google Assistant possède une fonctionnalité, à l’aide de laquelle vous pouvez ouvrir n’importe quel site Web sur le moteur de recherche Google en parlant simplement sans rien taper. Et Google a une politique sordide à ce sujet.

Cette politique indique que les conversations qui se produisent entre les utilisateurs de Google et l’Assistant Google sont enregistrées par l’entreprise. Mais nulle part dans cette politique il n’est écrit que l’entreprise doit les écouter. Cependant, maintenant, l’entreprise a admis qu’elle écoute bel et bien tout ce qui se dit entre vous et Google Assistant.

Ce n’est pas tout, toujours devant cette commission parlementaire, Google a admis écouter ses utilisateurs même lorsqu’ils n’utilisent pas Google Assistant.

Cela signifie que si vous avez un écran intelligent comme le Google Nest Hub, même lorsque vous désactivez Google Assistant, il continue d’écouter vos discussions. Pourtant Google a muni ses appareils d’un bouton de mise en sourdine de Google Assistant en affirmant qu’il permet de le désactiver pour une meilleure vie privée.

Le plus inquiétant c’est que non seulement Google Assistant est de plus présent et évolué, mais en plus, une fois ces enregistrements faits, Google ne peut même pas garantir leur sécurité. C’est ainsi qu’en janvier 2019, une chaîne d’information belge a diffusé plusieurs enregistrements réalisés en néerlandais. Après cela, Google avait alors admis que tous ces enregistrements avaient été faits par lui. À cette époque, la firme a également révélé que sur mille enregistrements, 153 sont faits lorsque Google Assistant est désactivé.

En janvier 2020, Google Assistant comptait 500 millions d’utilisateurs dans le monde. Aujourd’hui ce chiffre est encore plus élevé.

Google Assistant est présent dans les smartphones, les tablettes, les écrans intelligents, les haut-parleurs intelligents et toutes sortes d’autres appareils intelligents.

Pour réduire le risque de se faire espionner, vous pouvez faire trois choses :

  • Première chose – Avant d’utiliser une application, lisez absolument ses conditions générales d’utilisation.
  • Deuxième chose – Vous pouvez supprimer automatiquement vos données en allant dans Paramètres.
  • Et la troisième chose est que vous pouvez toujours désactiver le microphone de l’appareil.

Lire Aussi:

Guide Complet de l’installation de Windows 11

Samsung prépare un tout nouveau concept pour ses prochains Galaxy S22

Windows 11: L’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le nouveau système de Microsoft

Voici pourquoi la Nintendo Switch Lite est encore meilleure que la version standard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =