En télécommunication le réseau 5G ou cinquième génération de standard en matière de téléphonie mobile est le successeur direct  du réseau 4G (LTE), ce nouveau réseau dont le déploiement est officiellement prévu pour 2020, viendra supplanter toutes les générations précédentes.


Tout commence lorsque le besoin d’être en permanence connecté  se fait de plus en plus ressentir dû à la prolifération d’objet connectable sur le marché de l’high Tech, le débit théorique validé pour les réseaux 5G est de 1Tbit/s par Km2 et jusqu’a 100Mbit/s pour chaque utilisateurs ; la 4G qui offre dans les 1Gbit/s par cellule devrait encore partager ce même débit pour chaque utilisateur de la dite cellule soit environ 30Mbit/s par utilisateur.

La 5G, elle vient avec un tout autre objectif celui accroître de manière considérable la vitesse de connexion dans un premier temps en réduisant le temps de latence à 1ms tout au plus contrairement au 30-40 ms en vigueur actuellement chez la 4G; d’autre part la cinquième génération aura comme autre objectif d’augmenter le nombre d’équipement connecté de manière simultané, il sera donc possible de prendre le contrôle des objets à distance. Une voiture par exemple ou encore un drone ne pourrait supporter qu’un temps de latence considérablement faible, sensiblement nul.

La télémédecine elle aussi n’attend pas moins de cette nouvelle technologie révolutionnaire ; depuis quelques années dans les pays en voie de développement où le personnel médical qualifié fait défaut, la 5G viendra rendre plus efficace la qualité d’image transmise et augmenter les chances de succès des opérations qui se font à des milliers de kilomètres ; une fois la 5G déployé l’on pourra se vanter d’avoir un système de santé encore plus amélioré.


5G et santé faut-il avoir peur ?


 Depuis qu’elle a été annoncée, la 5G ne cesse de suscité de l’inquiétude auprès de certains organismes, la nouvelle ne réjouit visiblement pas tout le monde. Pendant que les plus optimistes y voient la condition indubitable au progrès de l’humanité ; les autres pessimistes quant à eux voient une catastrophe pour l’espèce humaine.

Cette inquiétude par du fait que pour une bonne couverture de ce réseau (5G), plusieurs antennes relais émettant des ondes électromagnétiques doivent encore être déployé en plus du nombre existant pour les réseaux en place ! Du coup, les conférences, les votes, les pétitions et autres actions se multiplient dans certaines régions afin d’empêché l’installation de ces antennes.


Tel que les technologies déjà en place la 5G fera face à de nombreux obstacles, notamment les réticences quant à l’impact sur la santé des êtres vivants ; mais nous sommes certains qu’elle apportera bien plus, et propulsera encore plus loin les avancées technologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 10 =