La star des cryptomonnaies ne cesse de voir sa courbe dégringoler ces dernières semaines. Selon l’analyste Scott Minerd, responsable financier Guggenheim Investments, la chute observée depuis le mois de mai dernier pourrait s’étendre encore sur plusieurs semaines.

Le début de la baisse du cours

Tout d’abord, il y a eu une forte hausse qui a porté la valeur du Bitcoin au-dessus des 60 000 dollars. Le cours s’est ensuite stabilisé, oscillant entre 40 et 45 000 dollars, avant d’entamer une plongée vers le bas, perdant ainsi 20% de sa valeur en une semaine.

Parmi les facteurs ayant entrainé cette baisse, on peut citer les annonces d’Elon Musk. Le richissime homme d’affaire, fondateur de Tesla, a déstabilisé le marché en acceptant dans un premier temps le BTC (Bitcoin) comme moyen de paiement avant de rebrousser chemin sous le prétexte de considérations environnementales.

Quelques jours après, Elon Musk a laissé entendre lors d’une communication que Tesla pourrait vendre son stock de Bitcoin, puis il s’est ravisé.

Ajoutons à cela les menaces que la Chine par la voie de ses organismes financiers a fait peser sur les investisseurs du secteur, en rappelant que les services concernant les cryptomonnaies sont interdits sur son territoire. Tous ces évènements ont fait descendre le cours du Bitcoin jusqu’au seuil des 30 000 dollars.

Le Bitcoin pourrait perdre encore 50% de sa valeur

Dans un entretien qu’il a accordé à Bloomberg, le financier Scott Minerd a déclaré que le cours du Bitcoin allait continuer à descendre, s’attendant même à ce que la cryptomonnaie perde la moitié de sa valeur et atteigne la barre des 15 000 dollars.

Toutefois, le Directeur des investissements chez Guggenheim Investments se veut rassurant, arguant que l’avenir du Bitcoin n’est pas remis en cause. Il termine en disant que c’est « l’évolution normale du marché haussier ». Rien d’anormal donc.

Signalons aussi que comme à l’accoutumée, la chute du Bitcoin entraine inévitablement l’effondrement des autres cryptomonnaies. C’est notamment le cas de l’Ethereum (ETH), deuxième cryptomonnaie la plus importante, qui a chuté de 14% en une semaine en passant sous la barre des 3000 dollars à l’échange.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + douze =