Communément appelés “tchoronko” au Cameroun, ces téléphones analogiques (à clavier) étaient d’usage au pays de Manu Dibango et dans bien d’autres pays africains, jusqu’à l’avènement des smartphones. Ces derniers ainsi que les télévisions à écran plasma se sont imposés au public grâce à la transition de l’analogique vers le numérique il y a environ cinq années.

Aujourd’hui, l’on a atteint un stade où le smartphone nous accompagne partout comme une ombre au point où l’on commence à ressentir son impact tant positif que négatif et à se demander s’il faut retourner aux anciens téléphones.

Avantages reconnus au smartphone

Le smartphone ordinateur miniaturisé, a permis d’avoir surtout accès aux services internet encore inaccessibles à bon nombre de personnes. Son insertion dans les habitudes humaines ont réduit les coûts d’accès à internet, service proposé uniquement par les cyber-cafés jusqu’alors. Par ailleurs, le smartphone a facilité la proximité entre personnes et il est désormais facile de:

  • contacter des proches (via appels, SMS, images) quelque soit leur localisation;
  • se rendre à des endroits inconnus grâce à des outils de géolocalisation
  • faire entendre sa voix dans le monde entier;
  • travailler n’importe où sans avoir recours à un cyber-café ou un ordinateur portable très souvent lourd à transporter et convoité par les brigands;
  • se divertir avec des jeux, des films, des musiques;
  • profiter des offres de service client et ne plus avoir à se déplacer pour signaler un problème ou obtenir des informations;
  • commander de la nourriture, de l’épicerie en ligne;
  • effectuer des opérations bancaires et d’envoyer des courriers électroniques qui viennent remplacer valablement le SMS en raison de son faible coût;
  • réaliser ses rêves grâce à une pléthore d’applications infinies;
  • avoir accès à des opportunités à l’autre bout du monde tout en restant chez soi

Inconvénient des smartphones


Malgré tous les avantages des smartphones sus-mentionnés, l’on remarque de nombreux inconvénients sur le plan sanitaire, psychologique et social.

Au niveau sanitaire

A ce niveau, on a des risques d’exposition au cancer de la peau et à la tumeur au cerveau en raison du rayonnement électromagnétique émis à forte intensité à cause d’une forte utilisation d’internet. Le temps prolongé passé devant un smartphone émettant la lumière HEV (lumière à haute énergie visible) , entraîne une fatigue oculaire sévère.

Exposition aux rayons électromagnétiques

Sur le plan psychologique

L’utilisation prolongée du smartphone et d’Internet engendrent des problèmes psychologiques comme la solitude, la méfiance permanente, le sentiment d’égocentrisme. Les enfants qui utilisent les smartphones et la connexion internet sont exposés aux troubles de croissance mentale et physique, aux problèmes de cou et à la privation de sommeil.

Au niveau mental

La dépendance au smartphone pour les travaux faisables à la main rendent accro. Le fait d’être tout le temps connecté constitue un obstacle à la construction de vraies relations amicales, au partage des points de vue, à l’acquisition de vraies expériences. Le réflexe de veiller à la sécurité de ses activités sur internet favorise le sentiment de méfiance manifesté à l’endroit de son entourage.

Les relations familiales ne sont pas en reste. Les moments de communion familiales se transforment en instant de communion individuelles et isolées aux smartphones. L’écran vient affaiblir les liens familiaux et disloquer les familles. Le smartphone est venu donner l’impression que l’on est capable d’être multitâche partout où l’on se trouve.


On peut parler au téléphone en conduisant, regarder des vidéos en marchant, envoyer des SMS entre deux tâches, en plein cours. Mais en réalité, le fait d’être multitâche vient plutôt diminuer la capacité de concentration et fait réagir lentement.

Le smartphone vient exposer aux pertes d’argent suite aux fraudes sur Internet. L’utilisation des applications sans formation au préalable peut conduire à la fuite d’informations personnelles ce qui peut constituer une faille pour les hackers.

Enfin, la beauté des nouveaux modèles de smartphones aux fonctionnalités mettant l’eau à la bouche suscite le désir insatiable de toujours vouloir posséder la meilleure technologie au point de se ruiner.

Sur le plan environnemental


Près de 4 milliards de portables sont produits à travers le monde et constituent un véritable problème environnemental. La production des portables et de leurs composants requiert l’utilisation des métaux (cuivre, étain, tungstène) et les métaux rares (argent, or, tantale, palladium) dont l’acquisition se fait au prix des guerres dans les pays en voie de développement détenteurs de ces ressources.

Tel est le cas de la R.D.C (République Démocratique du Congo) qui fait l’objet des conflits armés à cause de sa richesse en minerais dont le tantale, extrait par les populations sous le contrôle des groupes armés. Les métaux lourds et précieux servant à la fabrication des piles et batteries sont dangereux pour la santé humaine et celle de l’environnement. Malheureusement, ces piles et batteries se retrouvent la plupart du temps dans la nature.

L’industrie de production des téléphones intelligents consomme énormément d’énergie. L’énergie requise pour conserver les téléphones portables pendant une heure équivaut à celle utilisée par une machine à laver à 40°C. Elle engendre aussi plus d’émission de gaz carbonique (CO2) que l’industrie du transport. Pour produire 20 millions d’automobiles, 40 millions de tonnes de CO2 sont émis, quantité similaire pour produire 4 milliards de téléphones.

Suite à tous les avantages et inconvénients des smartphones susmentionnés, il est difficile de donner une réponse totalement négative ou positive à la question posée comme grand titre. D’une part on est très heureux de jouir des facilités offertes par les smartphones. Mais lorsqu’on se rend compte que cet outil qui nous facilite la vie surtout pour nous les africains, est produit au prix de notre propre sang, on peut se révolter et décider de ne plus en faire usage.

Comme toute nouveauté ayant une double facette positive et négative, il est important d’utiliser ces téléphones avec beaucoup de sagesse et de maturité. Pour échapper aux conséquences négatives des smartphones, l’on peut décider de retourner au téléphone à clavier numérique dit “tchoronko” qui sont moins nocifs que les téléphones intelligents. Ou même retourner au téléphone filaire. Mais serons nous prêts à nous priver de tous les merveilleux avantages que nous bénéficions des smartphones? A courir le risque de perdre des opportunités pour notre avenir ?


Vos réponses sont attendues en commentaire. Pour ceux qui tiennent encore au smartphone devenu instrument de travail incontournable au quotidien, rendez-vous dans nos prochaines éditions pour savoir la conduite à tenir pour se préserver de ses effets négatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 4 =